Expériences et témoignages

Du 14 au 16 octobre 2010, l’équipe de Fray & Meyfret Consultants a animé le deuxième degré de la formation des cadres de la CNSD.

couverture du CDF

_____________________________________________________

« J’étais venue chercher des techniques de prises de parole en public; j’y ai trouvé tellement plus » …

« C’était pour ma première prise de parole en public en tant que présidente de la fédération française d’une ONG pour les droits des femmes. Un public de 200 dirigeant(e)s d’entreprise, pas vraiment conquis d’avance.
Sandrine m’a révélé deux évidences, que je n’oublierai plus jamais : d’une part elle m’a appris à aller puiser au fond de moi pour y trouver le sens véritable du message que je voulais faire passer et d’autre part elle m’a rappelé qu’un discours, c’est pour les autres qu’on le fait, pas pour soi. Deux postures tellement magiques qu’elles ont changé non seulement ma façon de parler de public, mais ma façon d’être : de militer, de travailler, de communiquer. Depuis je n’ai plus peur, parce que je crois que j’ai compris combien c’est l’humilité qui doit nous guider. Je n’ai plus peur et cela m’a donné des ailes. Merci. »
Juillet 2010
************************

Les trois jours de Sorrèze, par Julie Alseda, CNSD


19 mai 2010
Extrait « Le chirurgien Dentiste de France », du 22-29 avril 2010
«25 cadres syndicaux se sont retrouvés les 8,9 et 10 avril, pour participer au 1er degré du séminaire organisé par la CNSD (Confédération Nationale des Syndicats Dentaires). Soutenus, accompagnés et guidés par les formateurs Sandrine Meyfret, Jean-Eric Fray (en photo) et Eric Répérant, les participants ont, durant ces 3 jours, travaillé sur le sens de l’engagement, la communication institutionnelle et interpersonnelle en alternant apports théoriques et exercices pratiques. Sandrine Meyfret, coach et sociologue, a animé le module « Soi et les autres ». L’objectif ? Un travail sur soi pour mieux se connaître, comprendre les processus de communication avec l’autre afin de mieux appréhender sa relation à l’autre et donc, pour les cadres, mieux la gérer en toute situation, notamment dans la pratique syndicale.« L’engagement au sein de la CNSD » était le module dirigé par Jean-Eric Fray. A partir de l’étude et de l’analyse de l’histoire et des valeurs de la CNSD, les participants ont acquis les clés pour mieux ancrer leur activité syndicale dans les évolutions de la profession au sein de la société.Le dernier atelier, celui d’Eric Répérant a développé « Les bases de la communication ». Il a mis en lumière l’importance de l’image du syndicat, la nécessaire définition des objectifs pour construire les messages ainsi que l’identification des cibles pour une meilleure notoriété de la CNSD.Ces ateliers, en faisant notamment le point sur le parcours syndical de chacun, contribuent, par le partage d’expériences,  à la richesse confédérale. »
« L’interactivité, la convivialité et la qualité des informations apportées me donnent hâte d’être au second degré! Je rentre dans mon département en ayant appris certains règles fondamentales sur la communication et avec l’envie plus que farouche de les mettre en place pour motiver de nouveaux adhérents ». Jean-Charles Vigneau, (31)
« Je vois dans les apports de ce séminaires de formation la possibilité d’améliorer ma vie professionnelle, en améliorant le dialogue, l’échange et la communication avec mes confrères». Christian Balmes (01)
«J’étais dans l’attente, dans la curiosité… J’ai le sentiment d’avoir (re)découvert la CNSD en sa qualité d’organisation très structurée: on sait où on veut aller! » Laurence Belloc, (11)

Du questionnement à la sérénité, l’esprit de corps au bout du cycle, par Joël Trouillet Secrétaire Général de la CNSD
Vendredi 21 novembre 2008
Les 37 participants à la session 2008 de la formation des cadres de la CNSD de Sorèze viennent d’achever un cycle complet et ont dû se quitter. Ils se retrouveront maintenant au cours des différents temps forts de la Confédération, que ce soit à l’Université d’été ou, pour certains, lors de ses instances nationales, Mais, à jamais, ils font partie de la même «promo».La session de formation des cadres 2008 de la CNSD s’est achevée les 6, 7 et 8 novembre derniers par le 3è et dernier degré. Préparant les 37 participants à «savoir faire face à toutes les situations», ce troisième degré s’est déroulé, comme l’ensemble du cycle, à l’abbaye-école de Sorèze dans le Tarn. Il était composé de trois modules, construits à partir d’un travail interactif avec les formateurs Sandrine Meyfret et Jean-Eric Fray, traitant de la gestion de groupe, de la préparation et de l’exploitation des réunions et du travail en équipe (lire en encadré). Ce 3è degré est l’aboutissement d’une formation au contenu renouvelé qui a tenu ses promesses et son objectif. Tous les participants ont enrichi leurs connaissances sur la dynamique de groupe, les techniques de communication en situation difficile et les jeux d’influence. Ils sont ainsi plus armés pour leur prise de responsabilités dans notre organisation syndicale et la défense de nos valeurs.Prendre de la hauteur«Recrutés» et soutenus dans cette démarche par leurs présidents départementaux, les «confrères-étudiants» de Sorèze avaient suivi les deux premiers degrés, respectivement consacrés aux «rôles et relationsavec les autres à l’intérieur et à l’extérieur de la Confédération» et à l’art de «communiquer pour être efficace».Cette promotion est la deuxième à achever sa formation dans le cadre de Sorèze, lieu chargé de symboles et sur les murs duquel figure cette citation d’Henri Lacordaire: «Messieurs, nous sommes à une époque où la noblesse, c’est le travail. Vous avez des erreurs à vaincre et le monde à gouverner par l’ascendant de l’intelligence et du dévouement». Un programme parfaitement adapté aux objectifs de la CNSD qui souhaite, avec ces formations – dont les premières ont été mises en place en 1975 – favoriser l’éclosion de cadres ayant pour point commun le goût de se former et de prendre des responsabilités. Cette démarche syndicale active et volontariste conduit rapidement à vivre des situations conflictuelles. La prise de distance est nécessaire afin de pouvoir être familiarisé avec tous les aspects opérationnels de cet engagement. Ainsi, ces trois degrés de formations, bâtis autour d’enseignements et de mise en situation, permettent d’amener graduellement les «confrères-étudiants» à prendre la hauteur nécessaire.
Source: extrait Le Chirurgien Dentiste de France n°1370 du 20 novembre 2008

Recruter et former des cadres: un enjeu pour la CNSD

Jeudi 10 juillet 2008
Le deuxième degré de la formation des cadres de la Confédération National des Syndicats Dentaires (+15 000 adhérents en France) s’est tenu les 12,13,14 juin 2008 à Sorèze. Le thème “Communiquer pour être efficace” avait pour objectif de permettre à chacun d’apprendre à mener des actions efficaces et à développer un engagement syndical adapté aux demandes des adhérents.Avec l’atelier “Communiquer avec les médias” , les participants ont appris à gérer leurs relations avec la presse. Comment organiser une conférence de presse, rédiger un communiqué ou encore se préparer à une interview, autant de conseils destinés à réussir sa prise de parole médiatique.Mais lorsqu’on reçoit un message, le sens des mots ne représente qu’une infime partie. Les participants ont donc, dans l’atelier “Prendre la parole en public”, dirigé par Sandrine Meyfret, travaillé sur l’art de prendre la parole afin de déclencher chez l’autre un acte. Car finalement, c’est ce qui importe: que ce soit pour convaincre un journaliste du bien-fondé d’une action syndicale ou bien inciter les confrères à devenir des syndicalistes impliqués.L’autre défi que doivent relever les départements est de savoir comment trouver des responsables engagés.

C’est tout le sens de l’atelier de Jean-Eric Fray “Le développement de la CNSD au niveau des syndicats départementaux”, qui a donné des clés pour susciter l’adhésion, recruter, et aussi retenir et impliquer les syndicalistes.Prendre la parole, travailler en équipe et approfondir ses connaissances pour mieux aborder la vie syndicale est un véritable défi pour ces professionnels habitués à exercer de façon isolée. Ce programme, en 3 périodes de 3 ateliers chacune, concocté par Sandrine Meyfret et Jean-Eric Fray, permet aux stagiaires de s’approprier des outils indispensables à l’investissement futur de chacun.“Grâce à cette énergie renouvelée, notre syndicat est confiant quant à l’avenir car il sait pouvoir compter sur tous ces responsables fraîchement formés et conscients des missions syndicales qui font le quotidien de la Confération. Tous sont partis de Sorrèze avec la hâte de se retrouver pour le 3è degré qui permettra à chacun de savoir faire face à toutes les situations grâce aux valeurs communes transmises durant ces différents séminaires” affirme Joël Trouillet, secrétaire général de la CNSD. Rendez-vous donc pour le 3è degré en novembre.